Du Poopó au Titicaca…

Au vu de l’absence de commentaires sur mon dernier post surement trop réac’ et éditorial, je reprends les choses de façons plus chronologiques. Surtout qu’en y repensant, ce post ne transmettait pas assez les instants extatiques que nous ont procurés le sud Lipez et le salar. Je me corrige donc aujourd’hui en vous racontant tout le bien que nous pensons du lac Titicaca et de cette partie de la Bolivie que nous avons tant aimés.  

 

 

Choc culturel
Choc culturel

Le premier contact avec les boliviens fut pour nous à Uyuni où nous avons trouvé des marchés où l’on ne sait pas exactement ce qu’on achète mais qui nous envahit de ses couleurs. Les femmes chapotées et juponnées sans aucun complexe. Bref du dépaysement…on adore. Il faut bien dire que ce dépaysement nous avait un peu manqué en Argentine et au Chili. Après l’épisode salar, nous avons quittés Régis & Virginie sans larme car nous sommes des durs !

 

Nous voilà rassurés
Nous voilà rassurés

Nous sommes ensuite remonté en direction du lac Poopó que nous n’avons fait qu’effleurer. Le titre de ce post est donc un peu tiré par les cheveux, mais il a tellement fait rire les enfants qu’on ne pouvait s’en priver. La ville d’Oruro que nous atteignons de nuit avec toutes les joies de la circulation urbaine, Bolivienne et nocturne se présente malgré tout sous ses plus beaux atours en nous offrant une cantine familiale et populo comme on les aime. Le lendemain de bon matin et sans shampoing depuis 15 jours, j’ai offert à la tondeuse du coiffeur ma toison qui en avait grand besoin. La bonne surprise fut de retrouver le même choix de coupes qu’aux Philippines : quatre jolis croquis sur lesquels ne varie que la longueur sur les oreilles. Une fois passés les soins esthétiques, nous avons repris la vie de camionneurs en réussissant tout de même à nous perdre dans La Paz le jour de l’investiture d’Évo Moralès ! Malgré la brillante absence de GPS, nous voici tout de même bivouaquant sur le parking du site de Tiwanaku. 

 

Un land sur le Titicaca
Un land sur le Titicaca

Après une visite plus que pluvieuse du site pré-inca, nous repartons en direction de Copacabana à la découverte du fameux Titicaca. Pour ceux qui veulent en savoir plus sur les vestiges de Tiwanaku, comme d’hab’, clic-clic sur wikipédia qui en parlera sûrement bien mieux que moi… Le Titicaca donc, nous l’avons rencontré au détour d’un petit col dépassant à peine les 4000 mètres (Ben oui, nous on a FAIT le sud Lipez alors on ne s’étonne plus de ce genre d’enfantillages). Au premier abord, je dois avouer, contrairement à Émilie que je ne suis pas tombé sous le charme. C’est seulement lorsqu’il nous a fallut prendre une sorte de barge dans un port hyper actif que j’ai compris toute la vitalité et l’intensité humaine qu’il représente.

 

Il faut bien ça pour les routes Boliviennes
Il faut bien ça pour les routes Boliviennes

L’arrivée à Copacabana se fait dans une ambiance de festival. Non pas que nous soyons sur la fameuse plage de Rio mais parce que la vierge de la cathédrale apporte bénédiction aux nouveaux propriétaires de véhicules en tous genres. C’est ainsi qu’on peut voir tous les matins le prêtre bénir moult voitures mais aussi motos, bus, camions, tracteurs et autres niveleuses… Tout ceci étant prétexte à arroser le tout dans la bière, on se retrouve dans une ville à mi chemin entre Lourdes et la fête à Neuneu, ça bouge ! La météo à peu près déplorable, ne nous a pas incitée à visiter les iles avoisinantes. Par contre, le prix de l’essence en Bolivie nous a permis de rencontrer dans une station service (sans carburant) la famille Renault, grâce à eux, nous allons pouvoir passer une soirée avec une autre famille voyageant eux aussi en Land. Malgré le dépaysement fourni par la Bolivie, c’est entre français que nous allons passer une « sacrée soirée ».

 

Welcome $$$
Welcome $$$

En quittant Copacabana, nous arrivons au Pérou, immédiatement, Émile et Éloi y reconnaissent les motos-taxis à trois roues qui ont été nos compagnons Philippins ! Sinon, dans cette partie du pays nous ne notons guère de différence avec la Bolivie mis à part le chapeau des femmes qui se colorie de pompons et l’essence qui s’achète en gallons. Nous longeons toujours le lac Titicaca (185 kms tout de même !) pour faire une étape à Puno, grande ville sans commerce d’envergure donc tout se passe dans les marchés, des odeurs, des couleurs, du bruit… (non non, je n’ai pas dit le bruit et l’odeur) Encore une chouette ville. La visite des iles flottantes d’Uros est par contre bien plus policée et surorganisée. Malgré l’ingéniosité des Uros pour construire leur village flottant, nous n’arrivons pas à entrer dans le scénario qu’ils nous proposent. Sous le soi disant roseau du bateau, apparaissent les boudins du Zodiac et derrière la mignonne façade du village les bouteilles de Coca flottent.

 

Des pommes de terre nouvelles
Des pommes de terre nouvelles

Nous avons préféré et de loin la presqu’ile de CapaChica qui s’avance dans le lac au bout d’une piste à peu près défoncée. Nous y avons trouvé la plage à 3800 m : la playa de Ccotos. Au milieu d’innombrables parcelles de Quinoa et de pommes de terre multicolores, des femmes en tricornes pleins de pompons nous envoient de grands bonjours, les hommes arrêtent leurs travaux pour saluer eux aussi. C’est à qui fera le plus grand sourire et l’accompagnera du plus large salut. Vous allez dire que je me répète mais là, on a vraiment ADORÉ !

 

Après toutes ces belles images, nous quittons LE lac pour rejoindre Cusco où les inondations ne permettent pas de rejoindre le Machu Picchu, nous vous raconterons donc au prochain épisode Cusco sous les eaux et sans son joyau.

Des photos, des photos...

Toujours plus de photos en cliquant ICI.

Commentaires: 6 (Discussion fermée)
  • #1

    les Coutona (lundi, 01 février 2010 22:28)

    que de couleurs. Je regrette que la nouvelle coiff de Bertrand n'apparaisse pas sous un tricorne à pompoms...
    vivement la suite.
    Bizz

  • #2

    celine (mardi, 02 février 2010 15:00)

    coucou,
    Heureux de voir que vous continuez a bien profiter. On a fini notre tour de patago sans ushuaia en 1 mois. genial. la on est a ba. on part pour 15 jours a iguazu. biz a tous

  • #3

    Fred (vendredi, 05 février 2010 15:25)

    Toujours en plein bonheur !!! Gros bisous à vous tous !!
    Fred et Julie !!!

  • #4

    BONNEAU MADELEINE (dimanche, 07 février 2010 14:18)

    De Limoges merci, pour vos belles photos d'amérique du sud. Continuez bien "d'arpenter".
    Cordialement.
    madeleine

  • #5

    annie (mardi, 09 février 2010 20:56)

    apres une panne d'un mois d'ordinateur nous pouvons reprendre les commentaires et je peux vous dire que j'ai passé et repassé ttes ces photos merveilleuses que vous nous envoyez,les couleurs st incroyables le sourire d'eloi aussi charmeur,le serieux d'emile est constant j'ai adoré eloi scrutant les cartes et voilà un futur voyageur!!

  • #6

    Sandra (jeudi, 11 février 2010 07:42)

    Ca fait plaisir de vous voir si bien dans cette aventure !!
    Vos photos sont magnifiques.... Vous êtes magnifiques !!
    Bisous à tous les 4