Ils sont trop choux ces pingouins !

Par Émile :

Heureusement qu’ils ne volent pas sinon, on aurait des crottes de pingouins partout.

J’aime bien quand ils crient comme ça :

 

Par Bertrand :

Bon, vous nous connaissez, blasés que nous sommes, en plus, après avoir fait notre colocation avec les baleines. Aller voir des volatiles, certes noir & blanc, c’est bien pour faire plaisir aux enfants ! Tout faux les parents. Il a fallut que des gardes parcs nous extraient de la béatitude dans laquelle ces charlots australes nous avaient plongés. En fait, pour de vrai, on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Nous sommes donc arrivés complètements « open mind ». Au détour d’un chemin, nous croisons le premier spécimen et là, c’est la révélation. Ils sont ridiculement  attachants. Tout d’abord par leur taille, on cherchait un manchot royal, on tombe sur un gros pigeon austral ! Mais un pigeon qui se tient debout ! Leur démarche contribue elle aussi au ridicule, ils sont tellement gauches qu’on se dit qu’ils vont tomber… c’est le cas ! Ils se gamellent littéralement dans leur terrier. Ah oui, j’ai oublié de vous dire ce sont bien des oiseaux, mais incapable de faire un nid. Donc, nous nous moquons tranquillement de notre premier pingouin puis avançons vers leur zone urbaine. Au détour d’une dune, on tombe sur leur HLM et là, on trouve une jolie illustration du « bruit et l’odeur ». Des milliers de pingouins à l’horizon, à touche-touche bréant comme des ânes et fientant comme des pigeons (on y revient). C’est suffoquant, pas par l’odeur comme vous auriez pu le croire mais par le nombre, c’est les plages de Normandie en juin 44. Nous restons fascinés par ce « paysage ovipare » puis passons en mode macro pour nous apercevoir que chaque terrier est occupé par une mère soit en train de couver soit en train de donner la becquée à ses petits : trop chou comme disent les enfants depuis qu’ils ont croisés le vocabulaire de Léna. Trop mignon je vous dis, le père va chercher du poisson pour l’offrir à sa belle qui le mastique et le digère avant de le déglutir dans le bec des petits. Pour réaliser cette opération ragoutante, les pingouineaux (ben oui, je ne sais pas comment on dit alors n’hésitez pas à éclairer mon ignorance dans les commentaires) enfonce son bec et sa tête dans l’estomac de la mère, très classe, mais contrairement à ce qu’on peut croire tellement attendrissant. Bref, nous voilà à quatre pattes le nez dans le guano à observer mère nature lorsqu’un garde parc vient nous dire gentiment sur le ton doucereux d’un infirmier psychiatrique « va falloir y aller mon p’tit monsieur »il m’a semblé lire dans ces yeux « il veut une petite pilule bleue ? ». Va falloir faire un stage urbain au plus tôt sinon je vais finir écolo…

C’est mal parti, la suite du voyage nous emmène à Ushuaïa, je suis poursuivi par Nicolas Hulot.

Encore plus de photos en cliquant ICI

PS : pour les accrocs des Baudchon et de leurs Baudchonneries, Christian fait vraiment tout pour ne pas mettre à son jour son blog. Il en est même arrivé à asperger son magnifique macBookMachin de jus d’orange afin d’avoir un bon prétexte pour ne pas écrire ! Certains pingouins l’ont même entendus accuser sa blonde descendance.

Commentaires: 10 (Discussion fermée)
  • #1

    giber de niel (jeudi, 10 décembre 2009 15:04)

    Trop choux ces Rejou(x)!
    Nous avons partagé avec vous la découverte de ces mignons pingoins; bravo pour les photos et pour le récit plein d'humour.
    Peut-être aurons-nous aussi un épisode de l'épopée baudchonnesque sur ce sujet.

  • #2

    annie (jeudi, 10 décembre 2009 18:09)

    incroya ble la photo avec les milliers de nids de pingouins je n'avais jamais vu çà même à la télé!!
    emile a l'air d'etre completement estomaqué il se demande quelle découverte vont encore lui faire faire ces foutus parents voyageurs!!
    la tête blonde frisée et tjrs aussi ravie et emilie est tjrs en train de sourire sur toutes les photos depuis le début du voyage
    vous voilà arrivés au bout du bout et maintenant on remonte ?par qeulle voie?
    la suite au prochain numéro!
    nous montons ce soir à paris lionel le papa de jérôme est ds le coma c'était prévu mais tjrs aussi douloureux et innacceptable
    je vous embrasse
    annie

  • #3

    lescoutona (jeudi, 10 décembre 2009 22:25)

    ouah!
    je ne mettais pas rendu compte que vous étiez si bas.
    toujours émerveillée de vos découvertes. je guette le blog.
    Caro

  • #4

    laurent (jeudi, 10 décembre 2009 22:49)

    salut les voyageurs,

    Les photos sont de plus en plus belles, les textes toujours inviatnt au voyage, la famille souriante. On vous embrasse bien fort
    Surprise, Maxime, Celine et Laurent

  • #5

    isa et bruno (vendredi, 11 décembre 2009 23:07)

    vos photos sont très belles, la vidéo d'Emile est sympa aussi....et Bertrand a une façon de raconter les choses...avec beaucoup d'humour !!!Emilie, tu me racontais qu'il ne faisait que 4°C, souffrez vous beaucoup du froid dans le camping car ?
    bisous, et continuez à nous envoyer des commentaires de votre voyage...ça nous fait voyager un peu nous aussi !!!

  • #6

    Les Baudchon (samedi, 12 décembre 2009 14:49)

    Bravo Emile pour l'interprétation, ça va plaire à ta copine Chloé !!!
    Je me suis bien marrée en te lisant Bertrand, la description des bestioles est bien fidèle mais bon, vous avez l'air de trouver que les pingouins sentent (un peu) fort, on est bien d'accord mais rien ne peut surpasser un bon vidage de boite à m... hein ???

    Pour vous faire envie, on a bien pensé à vous hier soir lors de notre première sortie restau en amoureux sur les hauteurs de Ushuaia (au menu : crabe, poisson et super vin, quant au dessert trop top). On s'est dit avec Christian : "Tiens, c'est un restau qu'on aurait pu se faire avec Emilie et Bertrand, ça leur aurait plu "...Les enfants étaient ravis de se garder tout seuls dans le cc et nous aussi, ça fait du bien !

    PS : y-a pas que nous qui sommes en retard sur le blog, hein ??? On le sait, nous, que vous n'êtes plus en Terre de Feu !!!

  • #7

    Babicka (dimanche, 13 décembre 2009 23:45)

    Dites-donc, on est ds le meme continent mais un peu aux antipodes !
    A Quito, 26 degres et soleil a presque 3000m d'altitude...
    A bientot le plaisir de vous em-bras-ser ?

  • #8

    CEDRIC FRANCILLETTE (lundi, 14 décembre 2009 01:57)

    Superbes photos et magnifique voyage, Quelle aventure !!!
    Courage et bon plaisir !!!

  • #9

    Famille Canevet (lundi, 14 décembre 2009 07:45)

    Que du bonheur! Faut il penser à te commander une éolienne? On vous envoie pleins de gros bisous. Ca va être un super Noel!!!

  • #10

    delfinette (lundi, 14 décembre 2009 19:42)

    Alors les glaciers ??!!! Un énorme merci pour avoir accélérer votre périple, tout simplement incroyable d'avoir pu passer quelques heures ensemble ... trop courtes c'est vrai ... mais tellement précieuses et intenses. Besos mas mas y mas fuerte à vous